5 erreurs à ne pas commettre lors de la préparation de son thé !

Cela ne fait aucun doute : les bienfaits du thé sur la santé sont multiples. En effet, il joue un rôle essentiel dans la prévention du diabète et ses fonctions antioxydantes aident à réguler le cholestérol dans le sang. De plus, la présence des flavonoïdes réduit le risque de survenue des maladies cardiovasculaires. Toutefois, profiter des avantages de la prise du thé vert ou du thé noir requiert une préparation soignée. À cet effet, voici 5 erreurs à ne pas commettre lorsque vous en préparez.

Choisir un thé en sachet

Principalement proposés dans les supermarchés, les thés en sachets sont à éviter à tout prix. Ils sont généralement constitués de brisures de thé de mauvaise qualité. En effet, l’utilisation du "sachet industriel" mène à réduire les feuilles de thé en poudre. Cela dégrade la qualité des feuilles de thé et en impacte directement la saveur. Aussi, une étude menée récemment sur 60 000 000 de consommateurs a prouvé la présence de pesticides nocifs pour la santé dans les thés en sachet qu'on retrouve facilement chez certains supermarchés.

De plus, sachez que lorsque l’eau utilisés pour faire infuser son thé excède une température de 95 °C, certains sachets de mauvaises qualité peuvent laisser apparaître des particules de plastique. Il est donc impératif de préférer du thé bio en vrac, vu qu’il s’agit de feuilles qui se consomment par infusion directe.

En alternative, il est recommandé de privilégier l'infusion du thé vert ou du thé noir dans des sachets en mousseline de coton ou en papier naturel non chloré comme chez Malindo. Toutefois, vous pourrez aussi opter pour des infuseurs en inox, des boules à thé ou même des mugs avec infuseur intégré, très en vogue actuellement.

Bouillir l’eau ou utiliser une eau à trop basse température pour l’infusion

Une des erreurs fréquemment commises par certains amateurs de thé est de bouillir l’eau qui servira à infuser les feuilles de thé. En effet, cela est déconseillé car en portant l’eau à ébullition, vous perdrez l’oxygène qu’elle contient, ce qui lui donnera une saveur fade et dénaturée. Cela empêchera les feuilles de thé de se développer dans de bonnes conditions et vous perdrez les bienfaits de cette magnifique plante. 

Il faut noter que la température nécessaire pour une infusion varie selon le type de thé : un thé vert (75 °C), un thé noir (95 °C), etc. En particulier, le thé vert perd ses propriétés médicinales lorsqu’il est infusé à forte température. Toutefois, il ne faut pas pour autant préférer une eau à trop basse température, au risque de limiter la diffusion des arômes du thé. Quant au thé noir, une infusion prolongée donnera un goût plus amer à votre boisson.

Pour pallier toute éventualité, les bouilloires à thermostat sont fortement recommandées. Ces dernières intègrent un système pour programmer la température idéale (comprise entre 55 et 95 °C pour certaines). Il est également possible avec un peu d’attention de chauffer l’eau avec une casserole. Vous trouverez dans l'article intitulé "Quelle est la bonne température pour infuser mon thé", des informations qui vous aideront ^faire cela.

Prolonger le temps d’infusion

Si l’infusion est la méthode de préparation par excellence du thé, en prolonger le temps dans la durée est une erreur à éviter. Certes, le temps d’infusion détermine la teneur de votre thé vert en caféine, tanins, protéines, vitamines, etc., mais la présence des tanins neutralise l’effet de la caféine.

Ainsi, une courte infusion est préférable le matin pour jouir de l’effet de la caféine sur le corps. Par contre, si vous préfériez le goût du thé vert, vous pourriez traîner sur la durée d’infusion. Vous obtiendrez alors une saveur aromatisée et riche en tanins et autres vitamines.

Nous vous recommandons d'essayer plusieurs temps d'infusion en commençant par un temps court. Puis de prolonger au fil des dégustation. Cela vous aidera à trouver votre temps idéal et à identifier les différentes saveur qu'une feuille de thé peut cacher.

Réutiliser l’eau de la bouilloire pour un nouveau thé

Une erreur très souvent partagée est de réutiliser l’eau de la bouilloire pour un nouveau thé. En effet, un deuxième chauffage de cette eau rendra toxiques les composés volatils déposés à la surface après le premier chauffage. Idéalement, il est recommandé de détartrer régulièrement votre bouilloire afin de ne pas vous rendre malade.

Si vous désirez savourer un merveilleux thé vert ou profiter d’un thé noir fort, il est impératif de reconsidérer votre méthode de préparation.

 

Bonne dégustation !


Older Post Newer Post

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published